takteur

Après la livraison de presque 200 bales de foins, la wagon était restée chez nous. Me suis dit : tiens, m’en vais faire un tour de tracteur pour la rapporter. Ce que j’ai fait, sur les routes de campagne, environ 10 km.

Ok je suis un ti peu peureuse et j’avais peur de pas être capable de négocier un virage. Pffff les doigts dans le nez. Pis mon écrivaine qui est vraiment soucieuse de mon bonheur me précédait comme pour m’ouvrir la route. D’où la photo. Gros bonheur sale. Ça fait du bruit, ça a un moteur: je suis heureuse.TRACTEUR

Publicités

grande sortie

On a défait l’enclos des poules au printemps pour mieux le refaire. Pis on a bretté pour le refaire. Vendredi on se décide parce que il est à peu près temps de sortir les poussins et Agathe. Ce qu’on fait. Donc depuis trois jours on les mets dans l’enclos. Mon écrivaine passe à côté pour voir si tout va bien.

Pu de ti poussins!!

Drame!

J’avais mal fermé la porte et elles se promenaient avec Agathe, elle les protège de tous les dangers: coq, poules, chiens, chats. Un autre pas de franchi!

cocottes2 cocottes

Allo maman bobo

Dans la série «je suis un paratonnerre»:
Je nourris les chèvres, et pendant que je le fais, y a Stein qui fait un mouvement brusque et qui m’arrache la moitié de la cuisse (bon j’exagère encore…). Avec une de ses cornes elle me fait une scratch d’à peu près 6 pouces sur la cuisse (au travers de jeans qui n’ont pas déchirés, eux).
Bonyeu que ça a fait mal. Maintenant c’est tout bleu, et jaune, avec un peu de rouge (le sang qui n’est pas sorti).
Et il y a une règle chez les Bolduc-Sauvé: Si ça saigne pas, t’as pas le droit de pleurer (dixit le beau-père).
Faque j’ai pas pleuré.
Je vous épargne la photo mais oui j’en ai pris une.

Voyage de foins

On a reçu cette wagon de foins à 19h30 hier soir. On n’était que deux pour la vider, monter et empiler les bales au deuxième étage de la grange. Ça a pris un gros 3 heures. On est brûlées et raquées de partout. Surtout que j’ai reçu une bale sur le crâne. Ça fait mal. Mettons. C’était moins bucolique que dans mon souvenir. On va en recevoir au moins un autre voyage avant l’automne. Je souffre déjà.photo trailer

 

Petit repos entre deux déchargements.photo trailer 2

bébelle

Voici un sarcloir à roue, invention du siècle pour désherber sur une grande surface. Ce qui nous évite un travail de malade. Et aussi une photo de notre champs d’ail pis de tomates. Comme on a peur de rien, mais vraiment rien à part des couleuvres dixit mon écrivaine, ben on a planté 350 plants de tomates pis 1000 gousses d’ailbébelle champs